Archives de l'ULB
Bibliothèque d'Architecture
Bibliothèque de Droit
Bibliothèque des Sciences de la Santé
Bibliothèque des Sciences et Techniques
Bibliothèque des Sciences Humaines
Réserve précieuse
 
 
Utiliser les ressources
Utiliser les Services
Besoin d'aide ?
A propos des Bibliothèques
Liens
 

French
English

Bibliothèques de l'ULB > Rapports et chiffres > Publications et communications

-A A A+ imprimer

Publications et communications

Cette page recense toutes les publications publiées et rédigées par des membres du personnel des Archives et Bibliothèques de l'ULB (monographies, articles, rapports, études et communications).

 

 

 Ouvrages édités par les Archives et Bibliothèques de l'ULB

 Ouvrages à commander

 Ouvrages épuisés

 Articles, communications et rapports de membres du personnel (2012 - ...) 

Ouvrages édités par les Archives et Bibliothèques de l'ULB

Ouvrages à commander

GUBIN Eliane, PIETTE Valérie & VAN DEN DUNGEN Pierre: Emma, Louise et Marie : l'Université de Bruxelles et l'émancipation des femmes. (1830 [i.e.1834]-2000), Bruxelles, GIEF et Archives de l'ULB, 2004, 328 p.

  Commander l'ouvrage

 

Résumé

 

L'émancipation féminine ne peut être dissociée de l'évolution globale d'une société. L'ouvrage n'est donc ni une monographie « des filles à l'ULB » ni une histoire de l'ULB « au féminin ».

 

Il propose, sur le long terme, une remise en contexte des relations que l'ULB et certains de ses membres ont entretenues avec des groupes porteurs de revendications féministes. 

 

Dans le long cheminement vers l'égalité des sexes, l'ULB  a posé ses marques en ouvrant la première ses portes aux étudiantes et en formant des femmes qui se sont engagées à leur tour dans les combats de leur temps.


MARAGE Pierre: Albert Einstein : dixit. Entre science et engagements, Bruxelles, ULB et VUB, 2005, 107p.

Commander l'ouvrage

 

Résumé

 

Albert Einstein fut sans doute le plus grand savant du XXème siècle.

 

Il fut aussi le témoin des tragédies qui traversèrent ce siècle, et le porteur d'un idéal humaniste qui continue de nous convoquer.
Celui qui fut désigné par le magazine américain Time, dans son numéro du 31 décembre 1999, comme la « personnalité du siècle » nous le confie : « Il faut partager son temps entre la politique et les équations ». Et il ajoute : « Mais pour moi, ce sont nos équations les plus importantes ».

 

Ce livre évoque ce double itinéraire d'Albert Einstein, scientifique et politique, qui le mena notamment en Belgique pour plusieurs étapes mémorables, certaines heureuses, d'autres tragiques.
On y découvre, à côté du savant à l'extraordinaire originalité et de l'anticonformiste qui ne portait pas de chaussettes, un homme engagé, lucide, réaliste, courageux.

 

Ce livre donne surtout la parole à Einstein lui-même, afin que le lecteur puisse entendre la voix du savant, du penseur, de l'humaniste, - sans complaisance, sans simplifications.


VANCRAENBROECK Marc: Mémoire de métal : l'Université Libre de Bruxelles en médailles, plaquettes et jetons, Bruxelles, Archives de l'ULB, 1999, 239 p.

  Commander l'ouvrage

 

Résumé

 

La médaille, objet symbolique de mémoire s'identifiant au souvenir, et, en même temps, œuvre d'art.

 

Une histoire reconstituée, offrant les repères tangibles d'une existence qui ne vit souvent plus qu'à travers l'objet même ; un arrêt dans le temps, fixant un état des choses, matérialisant l'immatériel, enfermant le maximum de sens dans le minimum de signes.  La médaille, si souvent considérée comme un symbole fané, désuet, devenu trésor de grenier, est pourtant vestige, témoignage, patrimoine culturel.

 

Au sein de cet ouvrage, elle nous ouvre à une autre histoire de l'Université libre de Bruxelles, celle que racontent des artistes de talent au travers du métal.


Ouvrages épuisés

 

NOËL Francine, 1894 : L’Université libre de Bruxelles en crise, Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles, 1988.

 
    Version pdf image   

 

Résumé

 

Paris, 9 décembre 1893: l'anarchiste français Vaillant fait éclater une bombe à l'Assemblée nationale. Trois semaines plus tard, le Conseil d'Administration de l'Université libre de Bruxelles ajourne le début du cours du géographe Elisée Reclus, connu pour ses sympathies anarchistes.

 

 

 


 

GUBIN Eliane, ed. : "Femmes de culture et de pouvoir" in Sextant, Volumes 13-14, Groupe interdisciplinaire d'Etudes sur les femmes de l'Université libre de Bruxelles, 2000.


    Version pdf texte sous image

 

Résumé

 

 

Pour clôturer ce siècle profondément marqué par le mouvement en faveur de l'égalité des sexes, ce volume est offert à l'historienne belge Andrée Despy-Meyer, qui consacra des recherches à l'accès des filles à l'Université.


Le désir de culture et la soif d'instruction, si longtemps refusés aux femmes en raison de leur « nature » ou de leur « mission » en est un des fils conducteurs, et les contributions vont des stéréotypes qui fondent l'infériorité des femmes aux efforts qu'elles firent pour s'en dégager.


Mais l'accès à l'instruction et l'usage de l'instruction ne leur furent pas donnés en même temps. Les enjeux se précisent quand des femmes, dûment diplômées, tendent d'investir les professions correspondantes. Concurrence intellectuelle sans doute. Mais aussi et surtout concurrence professionnelle : l'accès au savoir ouvre ainsi sur l'accès au pouvoir.


Progressivement l'engagement féminin s'élargit au social, au politique, à la défense de la paix ... selon des itinéraires qui permettent de « saisir l'âme d'une époque »




FREDERIC François, FAYT René, DEVROEY Jean-Pierre, La Réserve Précieuse haute en couleurs, Bruxelles : Bibliothèques de l'Université libre de Bruxelles, 1998.


    version pdf image

 

 La Réserve des livres précieux, communément appelée « réserve précieuse » trouve son origine dans la « Réserve permanente », partie intégrante de l'ancienne bibliothèque centrale. On y conservait les ouvrages rares et précieux, ainsi que les livres d'art et les ouvrages hors format.

Vers la fin des années soixante, la réserve permanente (RP) devenue trop importante fut scindée en deux parties : les livres d'art (LPA) furent transférés à la Bibliothèque centrale, tandis que les ouvrages anciens, rares et précieux (LPB) formèrent l'embryon d'une nouvelle section : la Réserve des livres précieux. La riche bibliothèque du poète Max Elskamp héritée en 1932 lui fut adjointe ainsi qu'une partie des livres et documents provenant de la bibliothèque de l'historien Henri Pirenne.

En 1973, lors de la création de la Bibliothèque principale des sciences humaines (BPSH, aujourd'hui BSH), la Réserve prit un premier départ en mineur : l'essentiel de son activité consista à procéder au transfert de la plupart des livres anciens (antérieurs à 1800) des magasins de l'ancienne bibliothèque centrale vers la nouvelle section.

Le véritable essor de la Réserve date du début des années quatre-vingt après son déménagement dans le somptueux immeuble de l'ancienne « Maison de l'Amérique latine », situé avenue Legrand, près de l'avenue Louise. Aussitôt un important arrivage vint enrichir la jeune Réserve : les livres et les revues ayant appartenu au dramaturge Michel de Ghelderode offerts à la Bibliothèque de l'Université par les héritiers de Madame de Ghelderode. En plus des livres, le don comprenait du mobilier, des tableaux et de nombreux objets qui peuplaient l'univers intime de l'écrivain. Il fut décidé de reconstituer l'atmosphère de travail de Ghelderode.

Cette pratique s'est perpétuée : la Réserve compte maintenant plusieurs cabinets consacrés à un auteur, à un mouvement ou à un genre littéraire. Cette dimension orienta aussi la collection : la conservation de l'iconographie fut développée.

C'est vers la fin des années quatre-vingt, lors du retour de la Réserve sur le campus du Solbosch, qu'une nouvelle mission lui fut confiée : la recherche et la mise en valeur de la documentation concernant l'histoire du livre de langue française ; la naissance de l'ULB (1834) constituant un excellent terminus a quo symbolique.

À l'heure actuelle, la Réserve est à la tête d'une collection de près de 60 000 volumes, revues, journaux et imprimés divers, et d'un fonds documentaire unique en son genre. Les dons de particuliers et les ensembles de livres reçus par voie testamentaire enrichissent chaque jour ses collections.

 

 

 

DESPY-MEYER Andrée, DEVRIESE Didier, eds., Ernest Solvay et son temps, Bruxelles : Archives de l’Université libre de Bruxelles, 1997.


    version pdf texte sous image

 

 

[...] tout semble réuni pour que l'on n'ignore rien  d'Ernest Solvay et pourtant... À travers la diversité des thématiques abordées, cet ouvrage scientifique abondamment illustré se donne pour objectif de mettre en lumière les multiples facettes d'un Solvay tout à la fois industriel, mécène, homme de sciences et citoyen engagé sur le plan politique et social ; sans pour autant entériner le mythe de l'exemple de Solvay [devant] à jamais rester gravé dans la mémoire de nos jeunes générations.  


En ce qui concerne le rapport de Solvay - ou plus exactement des Solvay - à l'Université Libre de Bruxelles, on retrouve dans cette publication des éléments déjà mentionnés dans les ouvrages commémoratifs  précédents... et plus encore.


Les auteurs traitent évidemment de la genèse de la Cité scientifique du parc Léopold : les Instituts de physiologie, bactériologie et thérapeutique, sociologie, sciences politiques et sociales, de l'École de commerce et des Instituts internationaux de physique et de chimie sur les plans architecturaux comme opérationnels - contribution  inestimable à une époque où l'Université n'avait toujours pas acquis la personnalité civile. Sans oublier l'innovation que représentent pour l'époque les Conseils internationaux de Physique ; initiant ainsi une démarche à la fois scientifique et humaine qui allait permettre à la recherche expérimentale d'éclore et de se développer ; à l'enseignement de cesser de se limiter à des cours ex-cathedra ; aux étudiants de parfaire leurs connaissances en s'ouvrant au concret, à la matière, à l'homme, en formant des chercheurs.


Mécénat éducatif et social ou philanthropie, les manifestations de soutien de la famille Solvay −  et pas seulement en faveur de l'ULB − sont nombreuses et variées : FNRS, home pour enfants, cours d'éducation populaire au POB, Comité national de secours et d'alimentation après guerre, lutte contre la tuberculose...
C'est  toute la Belgique industrielle du XIXème siècle qui surgit à travers le portrait d'un homme, de son temps et de son espace ainsi que la tentative de comprendre en quoi tout ceci influe sur le temps présent.

 

 

DESPY-MEYER Andrée, DIERKENS Alain, SCHEELINGS Frank, eds., 25 novembre 1941, l’Université Libre de Bruxelles ferme ses portes, Bruxelles : Archives de l’Université libre de Bruxelles, 1991.


    version pdf image

 

 25.11.1941 L'Université Libre de Bruxelles ferme ses portes est le catalogue de l'exposition réalisée conjointement par l'ULB et la VUB pour commémorer en 1991 les cinquante ans de la fermeture des portes de l'Université. Au gré d'un découpage thématique abordant des sujets nouveaux, cet ouvrage traite des nombreuses questions et réactions provoquées par la décision du Conseil d'administration de fermer les portes le 11 novembre 1941.


Quel sort réservé au contenu des cours et à la libre pensée sous la férule d'un commissaire allemand ? Quels risques encourus par les étudiants et membres du corps académique ? Quelles conséquences, à court ou plus long terme, suite à la suspension des cours ? Quelles réactions et alternatives pour les professeurs, assistants, étudiants, personnel technique ? Changer d'université, s'exiler, résister ? Que deviennent les bâtiments?  L'Université fermée n'est-elle plus qu'une simple toile de fond pour les photographies des magazines de mode allemands ? La « Question Juive » est également un des thèmes que traite cet ouvrage et qui n'est abordé nulle part ailleurs dans les nombreuses histoires de l'Université.


Co-rédigé pour les cinquante ans de ce triste anniversaire, ce catalogue retrace ─ jusqu'à la réouverture et au dédoublement linguistique ─  par le biais de témoignages et de documents d'archives, les années de guerre qui ont fait se croiser l'histoire de l'ULB et celle de l'occupation.

 

 

DESPY-MEYER Andrée, STENGERS Jean, GUBIN Eliane, HOEBANX Jean-Jacques, Pierre-Théodore Verhaegen, l'homme, sa vie, sa légende, bicentenaire d'une naissance, Bruxelles : Université libre de Bruxelles, 1996.


    version pdf image

 

 

À l'occasion du bicentenaire de la naissance du saint laïque canonisable - ainsi que le désigne Andrée Despy - cet ouvrage collectif se penche sur les multiples facettes du personnage que fut Pierre-Théodore Verhaegen : l'homme, sa famille, son parcours professionnel et politique, ses idées philosophiques et religieuses dont le mythe donne souvent une image erronée, son rapport à la Franc-maçonnerie et bien sûr, la fondation de l'Université libre de Belgique et la légende qui en découle.


Quatorze chapitres thématiques reconstituent minutieusement carrière, polémiques et scandales soulevés par les convictions du père du Libre Examen et ce jusqu'à l'orgie maçonnique de ses hideuses funérailles.

BROUWER Christian, ULB-USA : passé, présent et futur d'une fructueuse collaboration, Bruxelles : Université libre de Bruxelles, 1996.


    version pdf image

 

 

Réalisée à l'occasion de la Journée Américaine à l'ULB (26 septembre 1996), cette publication retrace - les bâtiments en témoignent - la genèse et les fruits de la collaboration entre l'ULB et les USA, initiée lors de la première guerre mondiale et qui se poursuit actuellement par le biais de très nombreux échanges et projets interuniversitaires.

Dès la fermeture des portes en 1914 s'ébauchent les projets de ce que sera l'université au terme du conflit. Les efforts conjoints de l'ULB et de la Rockefeller Foundation permettent de doter l'institution d'une nouvelle école de médecine et d'un campus moderne « à l'américaine ». Ce nouveau site du Solbosch est adapté aux exigences de l'enseignement et de la recherche scientifique. Parallèlement se dessine une véritable politique de recherche scientifique avec la création du FNRS.

Les contributions de la Commission for Relief in Belgium (CRB), la Rockefeller Foundation, la Fondation Hoover et The Universitas Ltd. vont successivement assurer la poursuite de cette collaboration belgo-américaine et permettre l'émergence ou la permanence des projets et relations internationales dans de multiples domaines d'étude et de recherche.

 

 

DELSEMME Paul: Les écrivains francs-maçons de Belgique, Bruxelles, Bibliothèques de l'Université Libre de Bruxelles, 2004.
  

 

Résumé

 

Dédié à la mémoire de John Bartier et préfacé par Raymond Trousson, le dernier livre de Paul Delsemme

 

S'adressant à l'initié comme au profane, à l'amateur comme au spécialiste, l'ouvrage de Paul Delsemme (historien de la littérature et professeur honoraire à l'ULB) se propose de mettre en évidence les destins individuels de plus de 140 écrivains belges, dans la perspective de leur appartenance à la Franc-maçonnerie. Au fil des pages de cette étude historique consacrée aux francs-maçons romanciers, poètes, auteurs dramatiques, essayistes et mémorialistes, le lecteur découvre un tableau original et pénétrant de la Belgique intellectuelle, sociale et politique. Une précieuse et utile histoire condensée de la Franc-maçonnerie, en préambule, permet de mesurer l'engagement philosophique pris par ces écrivains.

 

Il se compose de trois grandes parties : I. Une histoire condensée de la Franc-Maçonnerie ; II. Écrivains de langue française ; III. Écrivains de langue néerlandaise. Un avant-propos et des conclusions de l'auteur les encadrent.


 

DEVROEY Jean-Pierre & BROUWER Christian: Bibliothèques. Les Bibliothèques de l'Université Libre de Bruxelles depuis sa création et la Nouvelle Bibliothèque des Sciences Humaines, Bruxelles, Bibliothèques de l'Université Libre de Bruxelles, 1995.
    Version pdf image 

 

Résumé

 

Dressée au milieu du campus du Solbosch, la Nouvelle Bibliothèque des Sciences Humaines s'est immédiatement affirmée comme l'un des lieux de référence de l'Université Libre de Bruxelles. Inauguré le 12 septembre 1994, ce nouvel outil de recherche et d'enseignement est l'une des plus grandes bibliothèques universitaires d'Europe.

 

Il est le fruit du souci des autorités académiques de privilégier l'autonomie dans l'apprentissage des étudiants et d'offrir aux chercheurs un lieu de travail confortable, adapté aux nouvelles technologies de l'information.

 

Sa conception résulte d'un dialogue constant entre les bibliothécaires et les architectes en vue de concilier exigences bibliothéconomiques et création architecturale. Le résultat est un édifice élancé, ouvert, accueillant, qui intègre des collections vivantes en libre accès, des salles de lecture et d'étude, des salles de travail, des séminaires et des services de diffusion de l'information.

 

Le présent ouvrage, abondamment illustré, est consacré à cette nouvelle maison de livres. Il réunit les contributions de bibliothécaires de l'ULB, et a bénéficié de la collaboration des architectes du bureau Art & Build, concepteurs du bâtiment.

 

On y trouvera un historique des bibliothèques de l'Université Libre de Bruxelles - le premier à ce jour - et un exposé de différents aspects de la Nouvelle Bibliothèque : les principes qui ont présidé à sa programmation, sa conception architecturale, ses caractéristiques techniques, la description des fonds et des services au lecteur, son fonctionnement depuis un an.

 

Ce livre s'adresse ainsi à tous ceux qui veulent en savoir plus sur le passé des bibliothèques de l'ULB et sur sa Nouvelle Bibliothèque. 

 

 


 

BARTIER John: Fourier en Belgique, édité et présenté par Francis SARTORIUS, Bruxelles, Bibliothèques de l'Université Libre de Bruxelles, 2005.
 

 

Résumé

 

De l'évocation de la vie et des idées de la féministe fouriériste Zoé Gatti de Gamond jusqu'au départ pour le Texas de fouriéristes français, belges, suisses en passant par l'adhésion à l'Ecolde sociétaire de "militaires philosophes" et à la fronde d'étudiants de l'Université de Louvain hostiles à la rigidité dogmatique de leurs professeurs, John Bartier a tiré un ouvrage dans lequel il nous relate de manière aussi vivante qu'éruditeles espoirs suivis de désillusions, les efforts suivis de découragements d'hommes et de femmes venus d'horizons divers, du radicalisme au catholicisme, mais qui tous, en se ralliant aux idées de Charles Fourier, tentèrent durant les années 1830-1850 de transformer qui par la plume ou l'action politique, qui par l'enseignement, qui par le prosélytisme le cours des choses estimant que s'il n'était pas modifié, tôt ou tard, surviendrait une catastrophe sociale à laquelle s'ajouterait immanquablement une remise en question brutale des privilèges des possédants.

 

Cette importante  contribution inédite à l'histoire des idées en Belgique due à un grand historien disparu en 1980 dont les centres d'intérêt allaient du Moyen Age à l'époque contemporaine, est aujourd'hui publiée par Francis Sartorius, ancien bibliothécaire de l'Institut d'Etudes européennes de l'Université Libre de Bruxelles, membre du Comité scientifique de l'Association d'Etudes fouriéristes, de Besançon, collaborateur de la Nouvelle Biographie Nationale et auteur de nombreux travaux historiques.

 

Le professeur Jean-Pierre Devroey, directeur des Bibliothèques de l'Université, co-éditrices de l'ouvrage, en signe l'avant-propos, montrant par là même le lien qui, aujourd'hui encore, lie l'Alma Mater bruxelloise à l'un de ses maîtres les plus éminents.


CONSTAS Muriel, DEVRIESE Didier, OOSTERLINCK Kim: Solvay Business School 1903-2003, Bruxelles, Archives de l'ULB, 2003, 223 p.

 

 

Résumé

 

Le livre paru en mars 2003 retrace la grande histoire mais également les petites histoires qui ont jalonné les cent ans de l'école depuis sa fondation par Ernest Solvay jusqu'aux projets les plus récents (chaires, centre Emile Bernheim, multiplication des programmes). Un centenaire où sont évoqués les motivations, les souvenirs, les succès et les échecs, les ambitions des hommes et des femmes qui ont construit, développé et modernisé l'Ecole de commerce Solvay, rebaptisée aujourd'hui Solvay Business School.

 

Le livre ouvre aussi très largement ses colonnes aux acteurs principaux, notamment par des biographies des professeurs qui ont marqué l'histoire de l'enseignement à Solvay mais aussi à ses présidents et à certains de ses anciens.

 

Richement illustré, le livre se compose de six chapitres à travers lesquels on peut revisiter la création de l'école jusqu'au développement des troisièmes cycles en Executive Education, l'internationalisation de l'Ecole avec la création de son programme phare le MBA Solvay et le programme international ainsi que l'importance de la recherche scientifique, le programme doctoral et la multiplication des chaires et les perspectives ouvertes par la campagne de fund raising de la Solvay Business School.

 

Sans oublier bien entendu, le folklore estudiantin (baptême, Saint-V, cercle Solvay..) et le travail incessant de l'association des anciens à l'Ecole ( SBS alumni) . Ainsi de larges pages sont consacrées au parcours d'anciens démontrant les apports divers et variés de la formation d'ingénieur commercial ou de gestion que ce soit en Belgique ou à l'étranger.

 

L'ouvrage rédigé par Muriel Constas, Kim Oosterlinck, Didier Devriese a été réalisé à base de plusieurs fonds d'archives dont celui de l'ULB et de collections privées. 


Marie Sklodowska Curie et la Belgique, Bruxelles, Archives de l'ULB, 1990, 152 p.

 

 

Résumé

 

Femme illustre par excellence, figure hors pair par ses recherches scientifiques, ses positions intellectuelles et humanitaires, Marie Curie a fait l'objet de nombreuses biographies scientifiques, romancées ou polémiques. Pourtant, la réalité de certaines de ses activités est encore ignorée, en particulier ses relations avec la Belgique.

 

 

 


NÖEL Francine: 1894 : l'Université Libre de Bruxelles en crise, Bruxelles, Editions de l'Université de Bruxelles et Archives de l'ULB, 1988, 136 p.

 

 

Résumé

 

Paris, 9 décembre 1893: l'anarchiste français Vaillant fait éclater une bombe à l'Assemblée nationale. Trois semaines plus tard, le Conseil d'Administration de l'Université libre de Bruxelles ajourne le début du cours du géographe Elisée Reclus, connu pour ses sympathies anarchistes.

 

Prise par un Conseil à majorité libérale conservatrice, la mesure suscita une violente opposition chez les étudiants, les anciens et les professeurs gagnés aux idées progressistes et socialistes.

 


UYTTEBROUCK André & DESPY-MEYER Andrée (dir.): Les cent cinquante ans de l'Université Libre de Bruxelles: 1834-1984, Bruxelles, Editions de l'Université de Bruxelles, 1984, 507 p.

 

 

Résumé

 

Cette synthèse retrace l'histoire de l'Université libre de Bruxelles de 1834 à 1984 dans tous ses aspects : philosophique, scientifique, économique, folklorique...

 

 


DESPY-MEYER Andrée (dir.) : La Belgique au temps de Frére-Orban, Bruxelles, Crédit communal, 1996, 112 p.

 

 

Résumé

 

Ouvrage édité à l'occasion de l'exposition organisée à l'Université libre de Bruxelles (du 19 janvier au 17 février 1996) et retraçant une synthèse de l'histoire de la Belgique pendant la période de responsabilité de Walthère Frère-Orban.

 

 

 

 


VAN DEN DUNGEN Pierre: Les cités : d'hier et d'aujourd'hui, Bruxelles, Archives de l'ULB , 1997, 111 p.

 

 

Résumé

 

Ouvrage retraçant l'historique de la problématique du logement des étudiants à l'Université libre de Bruxelles depuis sa création jusqu'à nos jours.

 

 

 

 

 

 


SIRJACOBS Isabelle : L'économiste dans le temps : 100 ans de sciences économiques à l'ULB, Bruxelles, Archives de l'ULB, 1997, 136 p.

 

 

Résumé

 

Ouvrage publié pour commémorer le centenaire de la création de l'Ecole des sciences politiques et sociales de l'Université libre de Bruxelles.

 

 

 

 


Articles, communications et rapports de membres du personnel (2012 - ...)

 
©2006-2017 - Université Libre de Bruxelles - Département des bibliothèques et de l'information scientifique

Dernière mise à jour : 11 octobre 2016